La camomille (Matricaria chamomilla)

0 12

Elle pousse sur les champs, les terrains argileux, les grandes clairi.res des forts sur les versants, dans les champs de céréales, de maïs, de trèfle, de pommes de terre et de betteraves. La camomille recule devant l’emploi abusif des engrais et des désherbants chimiques. Après les hivers neigeux et les printemps humides on la rencontre abondamment.Le capitule est creux contrairement à la camomille sauvage ou il est plein, l’odeur pièce est agréable. Une plus ample description n’est pas utile pour cette fleur bien connue. Les fleurs sont récoltées au soleil de midi, de mai à aout. Ce n’est pas une exagération de dire que la camomille est une panacée, surtout pour les petits enfants. Dans tous les cas, on peut donner de la tisane de camomille, surtout en cas de crampes et douleurs abdominales. Elle soigne les enflures, la diarrhée, les €éruptions de boutons, les maux et glaires d’estomac, les troubles des règles, les autres difficultés du bas-ventre, l’insomnie, les inflammations péri testiculaires, la fièvre, les douleurs de blessures et les maux de dents.

La camomille fait transpirer, est tranquillisante et calme les crampes. En plus, elle est désinfectante et apaise les inflammations de toutes sortes, surtout des muqueuses. En usage externe on l’utilise en bassinages et compresses, notamment pour les inflammations oculaires, la conjonctivite, les éruptions suppurantes et qui démangent, pour les gargarismes et lavages de bouche, en cas de maux de dents et pour le lavage des plaies. Les bains et lavages avec de la camomille ont une excellente influence sur le système nerveux.

Ruedesplantes propose de la camomille Romaine sous forme de gélules à prendre pendant les repas.

 

 

Laisser un commentaire