Assaisonnements aux huiles essentielles

18

Le vinaigre est un condiment de choix pour rehausser le goût des aliments, de part ses diverses propriétés. Des études ont démontré que l’ajout d’une certaine quantité de vinaigre à un repas contenant des glucides permettait de diminuer la réponse du glucose et de l’insuline dans le sang. C’est l’acide acétique qui permettrait l’inhibition des enzymes responsables de la digestion des disaccharides dans l’intestin grêle, ce qui diminuerait leur digestibilité et leur absorption. De plus, l’acide acétique augmenterait l’utilisation du glucose par l’organisme. L’ajout de vinaigre apporterait également une plus grande sensation de satiété après le repas. On lui attribue aussi le fait de diminuer la tension artérielle et d’augmenter la solubilité du calcium et donc son absorption dans l’intestin. L’acide acétique qu’il contient permettrait de diminuer la vitesse de renouvellement des os à la suite de la ménopause, ce qui serait très intéressant en cas de fragilité osseuse.

L’huile de noisette et l’huile d’olive sont riches en acide oléique, acide gras monoinsaturé (AGMI) de la famille des omégas 9. Dans l’ensemble, les données provenant d’études épidémiologiques indiquent que le fait de remplacer les acide gras saturés par des acides gras monoinsaturés peut réduire le taux de lipides sanguins et en conséquence, contribuer au maintien d’une bonne santé cardiovasculaire. Les omégas 6 et les omégas 9 ont des propriétés similaires mais les AGMI semblent avoir des effets positifs supplémentaires comme par exemple sur l’hypertension ou l’agrégation plaquettaire. De plus, le rapport ω6/ω3 est trop élevé dans l’alimentation moderne ce qui donne un autre avantage aux ω9. Ces deux huiles contiennent des composés phénoliques. Il est bien démontré qu’ils possèdent une activité antioxydante in vitro et qu’ils sont absorbés efficacement dans l’organisme. La noisette contient également d’autres composés antioxydants comme les tannins, flavonoïdes et vitamine E.

Les huiles de cameline et de colza sont riches en ω3. Des études ont montré que la consommation d’acides gras omégas 3 exerçait des effets favorables sur la santé cardiovasculaire. Ces acides gras sont connus pour agir de plusieurs façons dans l’organisme, et notamment en réduisant la tension artérielle, les triglycérides sanguins et la formation de caillots sanguins. Ils pourraient également jouer un rôle dans la régulation de l’humeur et la prévention de la dépression.

Le sésame renferme des tocophérols, composés antioxydants pouvant former la vitamine E, ainsi que des lignanes. Ces derniers possèdent des propriétés antioxydantes et pourraient également avoir d’autres bienfaits. Leur consommation a permis de diminuer certains lipides sanguins ainsi que la tension artérielle. De plus, les chercheurs pensent que les lignanes permettraient d’augmenter la quantité de tocophérols en diminuant leur dégradation et leur élimination urinaire. Ils pourraient également interagir de façon synergique avec les tocophérols pour produire un effet antioxydant. Cette intéraction pourrait donc être bénéfique en favorisant le maintien des concentrations des composés de la vitamine E, permettant ainsi de mieux profiter de leurs bienfaits.

L’huile de sésame contient également des phytostérols, composés que l’on trouve dans les végétaux et dont la structure est apparentée à celle du cholestérol. Ceux-ci permettraient de réduire le taux de mauvaise graisse et ainsi contribuer au maintien d’une bonne santé cardiovasculaire

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.