Les avantages de se soigner par la médecine douce

La médecine douce comprend toutes les méthodes thérapeutiques non conventionnelles permettant de soigner l’individu sans l’usage de traitements chimiques. Bien qu’elles ne soient pas reconnues officiellement dans les systèmes de santé officiels, ces méthodes constituent de véritables alternatives à la médecine conventionnelle occidentale. Aujourd’hui, on fait de plus en plus appel à la médecine douce en complément ou à la suite d’un traitement conventionnel insatisfaisant.

Le principe de la médecine douce et la médecine traditionnelle chinoise en particulier

La médecine douce ou la médecine parallèle privilégie une autre approche de guérison du corps humain. Elle considère le corps comme étant une entité dépendante régie par les émotions, les circonstances et l’environnement. Pour apporter la guérison, le praticien en médecine chinoise considère l’homme dans tout son ensemble, en tant que corps et esprit. Ainsi, la santé d’une personne dépend de l’équilibre entre le corps et l’esprit. La maladie est ni plus, ni moins que la manifestation extérieure du déséquilibre entre ces derniers. En pratique, les méthodes les plus couramment utilisées en médecine traditionnelle chinoise sont : l’acupuncture, la diététique chinoise, le traitement par les herbes médicinales, le massage « Tui Na » et les exercices énergétiques. Ces méthodes visent non seulement à guérir mais aussi à prévenir certaines maladies comme les maladies saisonnières par exemple.

La médecine douce pour soulager les douleurs chroniques

Les douleurs chroniques sont des douleurs qui apparaissent chez la victime au-delà du temps escompté pour la guérison. Ces douleurs peuvent durer dans le temps et leurs causes peuvent rester sans explication logique. Proposant des traitements naturels et des solutions mécaniques, la médecine alternative est sans effets secondaires et peut accompagner le patient sur le long terme. Elle peut être utilisée en complément des traitements médicamenteux en cas de maladies graves et participent à soulager les douleurs chroniques des patients. Contrairement aux thérapeutiques naturelles, la médecine conventionnelle a pour principe de soin la diffusion des produits chimiques dans le corps humain. Cette diffusion peut avoir de lourdes conséquences sur le patient à long terme. Au lieu d’aller mieux, un des risques à ne pas négliger est d’être encore plus malade qu’avant.

La médecine chinoise permet de soigner les douleurs chroniques sans l’usage de traitements chimiques. L’acupuncture comme la phytothérapie sont les méthodes les plus utilisées pour cela. Reconnue scientifiquement, l’acupuncture permet de stimuler naturellement la production d’adénosine, une molécule inhibitrice de douleurs et présente dans le corps humain.

En phytothérapie, une plante chinoise appelée Corydale est également utilisée pour ses vertus anti-douleurs. Son principe actif la « déhydrocorybulbine » est aujourd’hui utilisé par la pharmacopée occidentale.

Auteur de l’article : Alice